Quel genre de publicité peut-on faire quand on vend de l’alcool ?

Quel genre de publicité peut-on faire quand on vend de l’alcool ?

15 mars 2021

La publicité est un procédé important et déterminant dans l’exercice de toute activité commerciale. La vente d’alcool n’y échappe pas. Contrairement aux autres activités à but lucratif, des conditions restrictives sont appliquées pour la publicité de vente d’alcool. Les supports de communication, de même que le contenu publié portant sur l’alcool sont encadrés par la loi.

Que dit la loi sur la publicité relative à l’alcool ?

Entre le choix de protéger la santé publique et assurer les intérêts de la filière, la loi Evin de 1991 a opté pour la première possibilité. Il a fallu attendre l’an 2009 pour que la loi Bachelot vienne poser des conditions de vente et de commercialisation plus souples. C’est conformément à ces nouvelles règles et orientations juridiques que des agences de communication en vins et spiritueux telles que L’Assemblage ont pu asseoir des stratégies marketing performantes et efficaces. À ce jour, il est interdit en France de faire passer sur des supports de communication à grande échelle tels que la télévision, le cinéma, et tous les supports accessibles aux mineurs des contenus publicitaires afférents aux boissons alcoolisées.

A voir aussi : Offrir une box pour les vins, c'est très agréable

Les différents types de publicité adaptés à la vente d’alcool

Faisant face à des règles de commercialisation très strictes, la publicité sur la vente d’alcool peut s’opérer de plusieurs façons, mais toujours dans le strict respect des exigences légales en vigueur.

La publicité par presse écrite

Il est possible de faire paraître des offres publicitaires relatives aux vins et spiritueux dans la presse écrite conformément à l’article L3323-2 de la loi Evin du 10 janvier 1991. Attention, il est ici question des publications exclusivement réservées aux adultes. Celles destinées aux jeunes âgés de moins de dix-huit ans ne sont nullement concernées.

A voir aussi : Comment réussir son barbecue ?

Publicité de vente de boissons alcoolisées

Les affiches et les enseignes

Ce sont là des supports de communication traditionnels. Mais les conditions de mise en œuvre de ce genre de publicité sont définies par décret en Conseil d’État. Ses affiches ne peuvent être collées que dans des endroits spécialement dédiés à la cause. Il s’agit pour la majorité des points de vente spéciaux tels que les caves à vins, les locaux de producteurs, de négociants ou de fabricants.

La publicité sur internet

L’ajout des services de communication en ligne aux supports publicitaires relatifs à l’alcool fut le plus grand apport de la directive Bachelot de 2009. Toutefois, dans son application, la loi se veut claire. Certes la publicité sur internet des vins et spiritueux est désormais autorisée, elle reste néanmoins interdite sur des sites et pages web adressés à un public jeune, de même qu’aux associations sportives et culturelles. Des précisions complémentaires faisant état du caractère non intrusif et interstitiel de la publicité sont également mentionnées. Sous peine de tomber sous le coup de la loi, il est également recommandé de maintenir un langage objectif. Aujourd’hui, les plateformes sociales, avec Facebook en tête, restent l’un des meilleurs outils en matière de publicité sur internet. Des options de personnalisations et de filtrations intéressantes y sont proposées. La mention « l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération » doit être placée en bannière et de façon visible sur toutes les publications.